?

Log in

L'interview avec notre chanteuse Yuliana Rêve

- Apprendre et chanter en français - était mon rêve d’enfance, - répond Yuliana à la question sur sa carrière. – c’était la raison déterminante du choix de sa profession et encore plus du pays où vivre. 


Yuliana avait 14 ans quand on l’a invitée à chanter dans la Mairie à l’occasion de la fête de sa ville natale – Anapa. Une des villes balnéaires  les plus connues au bord de la mer Noir en Russie. C’était le grand début de sa grande carrière, bien qu’auparavant Yuliana ait déjà de l’expérience sur la scène en tant que la chanteuse. Mais sa présentation à la Mairie l’a fait offerte un véritable succès! A partir de l’âge de 14 ans Yuliana faisait déjà les tournées partout en Russie pour les maisons d’accueil pour les enfants avec ses concerts de bienfaisance. La chanteuse n’a que de très bons et tendres souvenirs de cette époque – là:
 - C’est vraiment quelque chose de magnifique quand tu peux offrir de la joie aux enfants. En général, les enfants sont très susceptibles, les orphelins et les enfants handicapés le sont deux fois plus. Dans ces maisons les petits  n’ont pas beaucoup de grands évènements et les concerts c’est une véritable fête pour eux! C’est vraiment très difficile de regarder ces enfants et ce qui est encore plus dur  c’est de partir de chez eux. Mais le fait de les voir sourire et être si contents me fait penser que j’ai pu leur offrir un petit instant de bonheur avec mes chansons.



A l’époque Yuliana a fait les tournées dans plus qu’une centaine des villes en Russie et en Europe. Même très jeune elle a eu du succès dans sa ville natale, à l’âge de 17 ans Yuliana est devenue la soliste du Théâtre d’Etat de Krasnodar :
 - C’est à ce moment-là que ma véritable vie d’artiste a commencé – souvient la chanteuse. En fait, à cette époque-là je ne me rappelle que des concerts dans des différentes villes, des tournées et des voyages d’un pays à l’autre. Nous avons voyagé partout en Europe avec notre troupe de «Cabaret Russe». Nous avons donné les concerts en Espagne et Allemagne… mais notre public n’était pas russophone, mais celui de toute l’Europe. Je me rappelle de ces grandes scènes dans les grandes villes,  on y faisait des salles combles, après nos concerts les disques partaient à la vitesse du vent! C’était du grand travail pour nous et un vrai succès!



Ainsi un jour Yuliana se rend à Paris. Elle chante sur la scène de Zénith. Le public parisien bien gâté applaudissait et l’invitait à bisser. Alors Yuliana s’est dit que c’était cela– elle était sur une des scènes les plus réputées dans la ville de ses rêves! Elle est tombée amoureuse de cette ville, c’était un véritable coudre de foudre:
 - С’était un sentiment inoubliable ! Tel succès! A Paris! Je me promenais dans la ville, en respirant l’air parisien et je ne pouvais pas croire que juste là, sur ces rues se promenaient à l’époque Edith Piaf et Charles Aznavour…les vedettes dont les chansons je connais par cœur, le talent qui me stupéfie. Je me suis dit que c’est le destin.



Après avoir rentrée dans sa ville natale Yuliana se met à apprendre la langue française, en même temps elle travaille pour le concours de «Nouvelle Star» en Russie. C’était une époque difficile. Fallait de nouveau prouver à tout le monde que tu es capable, que tu  peux faire mieux, encore mieux que les autres. Après avoir gagné le concours, Yuliana décide de déménager en France afin d’améliorer son français et de connaitre mieux la culture française. 

 - On continuait de faire les tournées en Europe avec notre « Cabaret Russe », mais j’ai réussis d’aménager au Sud de la France.  J’ai commencé à faire connaitre du monde, à découvrir la culture, j’ai bien évolué dans le français, je me suis retrouvée encore plus amoureuse de ce pays. Un jour j’ai reçu l’invitation pour le concours Miss Beauté de Carcassonne. J’ai donné mon accord et comme par hasard je l’ai gagné! J’ai lu dans un journal français qu’on m’appellait «La Reine russe». Sans discussion cela m’a fait trop plaisir. Ensuite à Noël on m’a invitée chanter «La tendre Nuit» dans le château La Cité à Carcassonne. 

Yuliana était invitée à Paris afin d’enregistrer son album:
 - Oui, en fait c’est toujours comme ça dans ma vie, une fois j’acquis quelque chose et la vie me propose un examen de plus, - rit Yuliana. 



La vie pour moi était très difficile à Paris. C’était un nouveau lieu, de nouveaux gens. Les nouvelles règles de la vie. Elle se souvient qu’elle prenait les jobs pour être le mannequin pour les défilés à Paris:
 - C’est très dur. Plus la marque est connue – plus c’est difficile de travailler pour. Les exigences sont très élevées, bien que je ne sois pas un mannequin professionnel. Mais rien ne se fait pour rien. Ainsi j’ai fait la connaissance avec les propriétaires du Village Russe et on m’a invitée de travailler dans le show cabaret. Le record de l’album était déplacé pour plus tard car toutes mes forces et tout mon temps libre j’ai consacré aux répétitions et la mise en scène du show. 

 - On n’a même pas pensé qu’on va avoir un tel succès, mais ensuite on s’est dit que si nous proposons le restaurant russe – tout doit être à la russe – avec l’âme et sans lésiner ! Maintenant je pense que mon rêve s’est réalisé! Je suis à Paris, je participe dans le show féerique qui peut d’ailleurs concurrencer avec les meilleurs cabarets de l’Europe! 

C’est ainsi que les rêves se produisent. La petite tu rêves de chanter en français et ensuite tu te retrouves à Paris !

Comments